Rechercher
  • c20p100

Mon Karma de lapin

  Bien que le lapin ne fasse en aucun cas parti de mes origines ou de mes antécédents astrologiques, il n'en demeure pas moins que depuis mon enfance j'ai une drôle de fixation face aux lapins et je ne parle pas ici de ma réputation de tombeur qui me vaut le surnom de chaud lapin.

   Mon plus lointain souvenir face aux lapins remonte à une Pâques alors que mes parents nous avaient acheté un lapin à ma sœur et à moi. Le Cognac a tué notre lapin. Je ne veux pas dire qu'il était alcoolique mais Cognac était le nom du caniche jaloux de ma mère et il a fait une passe à notre lapin. Ma sœur et moi, voulions un autre lapin mais il n’était pas question pour nos parents de nous en procurer un autre. C’est à ce moment que me vient la brillante idée d’en attraper un, nous déclarions alors la chasse au lapin ouverte. Nous avions imaginé un piège et c’est bien équipé d’un panier à congélateur qui était déposé à l’envers et retenu par un bâton auquel une corde était attachée. Le plan était que dès qu’un lapin se présenterait pour manger la carotte que nous avions judicieusement mise sous le panier, nous n’aurions qu’à tirer sur la corde qui ferait tomber le bâton et le panier ferait de notre lapin un prisonnier. Nous sommes allés à cette chasse à quelques reprises et ce jusqu’à ce qu’on apprenne que les lapins ne couraient pas les bois.

   L’année scolaire suivante, j’ai passé ma première audition pour obtenir le rôle du lapin dans un spectacle de l’école. Je n’ai pas eu le rôle du lapin mais celui d’un arbre, quelle déception. Ma mission en tant qu’arbre était de bouger les bras en guise de branche qui bougent par le vent. J’ai assisté à toutes les répétitions en enviant le garçon qui jouait le lapin. Le matin même du spectacle, une hospitalisation d’urgence empêchait l’heureux élu à jouer le rôle du lapin. J’ai eu à le remplacer à pied levé pas parce que j’avais plus de talent que les autres mais parce que j’étais le seul qui entrait dans le costume. Je vivais ma première expérience théâtrale, le pire c’est que bien que je me souvienne des évènements je ne garde aucun souvenir du déroulement du spectacle.

   Quelques années plus tard alors que je croyais ma saga des lapins derrière moi, voilà que ma réalité de lapin est venue me rattraper. On m’a donné le surnom de Lapineau dans un cours de danse. Tout ça parce que je sautillais comme un lapin en faisant mes pas de danse. Je vous entends penser vous essayer sûrement de m’imaginer en train de danser. Peut-être que j’ai l’air ridicule quand je danse mais ça m’aura servi puisque quelques années plus tard j’ai eu la chance de jouer LAPIDOUX un lapin pour des spectacles pour enfants. Comme quoi on ne fait jamais rien pour rien, la preuve j’écrit maintenant des spectacles pour enfants et j’ai un personnage dans mes spectacles qui est un lapin qui se nomme PINSO.

0 vue

© 2019   C20P100 conception

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now